L’impact positif de la méthanisation sur l’environnement

La méthanisation s’inscrit dans une démarche environnementale. Elle permet principalement de valoriser les déchets organiques issus des exploitations agricoles, de produire une énergie renouvelable et de réduire les émissions de gaz à effet de serre. Elle permet également de créer une dynamique économique en circuit court de manière circulaire sur le territoire concerné. Nous vous expliquons ci-dessous comment la méthanisation va de pair avec l’environnement.

La valorisation des déchets grâce à la méthanisation

La méthanisation permet de transformer des déchets organiques en source d’énergie. Cette dernière est réutilisée au niveau local, plutôt que simplement être rejetée dans la nature ayant un impact environnemental négatif.

Cette transformation implique non seulement une réduction des matières incorporées au digesteur. Par exemple, dans le cas des boues d’épuration, GRDF constate une réduction de leur volume entre 30 % et 40 %. Ce traitement anaérobique permet également de réduire l’activité bactérienne afin de diminuer les odeurs et le risque sanitaire (lors de l’épandage en tant qu’engrais).

En outre, les méthaniseurs permettent de valoriser un grand nombre de matières organiques :

  • fumier,
  • lisier,
  • résidus de cultures,
  • déchets verts,
  • biodéchets ménagers, etc.

Ce sont autant de déchets qui ne partiront pas en décharge ou à l’incinération (avec pour conséquence des émissions de CO2 importantes).

Production d’une énergie renouvelable : le biogaz

Intrinsèquement, la réduction des déchets agricoles découle vers la production d’une source d’énergie renouvelable : le biogaz.

Il peut être utilisé pour produire de l’électricité et de la chaleur par cogénération

1 m3 de méthane permet de produire 9,7 kWh d’électricité

Le biométhane, une fois purifié, peut être injecté dans le réseau de gaz naturel et pourra ainsi être utilisé pour le chauffage, la cuisson ou pour l’eau chaude. Enfin, il peut servir de biocarburant (bioGNV) : 1 m3 de méthane équivaut à 1,15 L d’essence.

Le biogaz représente donc une alternative plus durable et responsables contrairement aux énergies fossiles, comme le pétrole ou le gaz naturel. De plus, c’est une source d’énergie continue ! À la différence d’autres énergies « vertes » comme le solaire et l’éolien qui dépendent de la météo.

Méthanisation et environnement : la réduction des émissions de gaz à effet de serre

La méthanisation agricole permet la réduction des émissions de gaz à effet de serre à plusieurs points de vue :

  • le traitement par digestion anaérobie émet moins de CO2 que l’incinération ou l’enfouissement.
  • Le digestat, utilisé comme engrais naturel permet de réduire les émissions de N2O (protoxyde d’azote) qui est un gaz à effet de serre dont le pouvoir de réchauffement sur 100 ans est 310 fois plus élevé que celui du CO2.
  • L’énergie produite grâce au biogaz permettrait de réduire les émissions de gaz à effet de serre de près de 1000 tonnes de CO2 par an.

Méthanisation et environnement : la préservation de la qualité des sols et des nappes phréatiques

Le digestat produit lors de la digestion des matières organiques représente une alternative aux engrais chimiques qui altèrent la qualité des sols et polluent les nappes phréatiques de façon importante.

Le digestat peut en effet être utilisé sur les terres agricoles comme fertilisant et amendement naturel. La qualité agronomique de ce résidu issu de la méthanisation offre un engrais avec une valeur fertilisante et amendante plus intéressante que les engrais chimiques. Cela permet ainsi aux agriculteurs de mieux doser lors de l’épandage.

La création d’une économie circulaire et dynamique

La méthanisation permet aux territoires d’enrichir leur économie locale grâce à un circuit court. Elle crée des emplois locaux qui :

  • ne sont pas délocalisables,
  • renforce le tissu économique et social en encourageant une synergie entre acteurs,
  • et favorise le maintien de l’agriculture française.

En effet, le développement de la méthanisation à l’échelle territorial permet de créer de nombreux emplois. L’installation d’une unité de méthanisation, son bon fonctionnement et sa maintenance nécessitent l’intervention d’ingénieurs et de techniciens qualifiés. Le transport local du biogaz et son utilisation (dans le réseau de gaz naturel, comme source d’électricité ou comme carburant) sont également à l’origine de créations de nouveaux emplois.

La méthanisation présente, par ailleurs, un complément de revenus intéressants pour les exploitants agricoles. Elle leur permet de maintenir ainsi l’exploitation de leurs terres et de leurs bétails en leur offrant un niveau de vie correcte. Elle peut aussi, grâce au digestat, être source d’économies, puisque l’achat d’engrais chimique n’est plus nécessaire.

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Get started

If you want to get a free consultation without any obligations, fill in the form below and we'll get in touch with you.